EN
 

Comment se débarrasser des fourmis charpentières dans la maison

image

Nous partageons la planète avec plusieurs êtres vivants. Certains d’entre eux habitent nos maisons, comme les chats, les chiens, les poissons et même les furets. Toutefois, d’autres bestioles plutôt indésirables fréquentent parfois nos cuisines, nos salles de bains et nos chambres : les mille-pattes, les cafards… et les fourmis. Les fourmis charpentières, en particulier, sont un véritable fléau, car elles endommagent le bois et, par le fait même, les maisons et les bâtiments. Apprenez comment les détecter dans votre maison et comment les éliminer. 

Qu’est-ce qu’une fourmi charpentière? 

Les fourmis charpentières sont plus grosses que la plupart des fourmis. Elles mesurent entre 6 et 25 mm de longueur (soit l’équivalent de trois pièces de cinq cents superposées et parfois même un peu plus que le diamètre d’une pièce de cinq cents). Elles vivent en colonies, comme les abeilles, avec une ou plusieurs reines, plusieurs femelles et mâles reproducteurs, et des dizaines de milliers de fourmis ouvrières stériles. 

À quoi ressemblent les fourmis charpentières?  

Comme les autres fourmis, elles ont des antennes, six pattes et trois parties distinctes : la tête, le corps et le thorax. Cependant, il est assez facile d’identifier les fourmis charpentières, car elles existent en deux couleurs différentes: noires (en fait, brun foncé) ou rouges (brun foncé avec un thorax brun rougeâtre). 

De plus, si vous arrivez à en voir une qui s’est immobilisée, vous remarquerez que ses antennes sont arquées au milieu et peuvent ressembler à des cornes de taureau articulées. Durant la période de l’accouplement, les fourmis mâles et femelles ont souvent des ailes. Une autre caractéristique qui les distingue de la plupart des autres fourmis est qu’elles mordent. Pas très fort, mais suffisamment pour qu’on le ressente.

fourmis charpentière avec ailes sur du bois

Comment savoir s’il y a des termites ou des fourmis charpentières dans la maison? 

Contrairement aux termites, les fourmis charpentières ne mangent pas vraiment le bois dans lequel elles se cachent: elles le jettent à l’extérieur de leur nid. Si vous en avez dans la maison, vous remarquerez probablement les petits monticules de sciure qu’elles laissent derrière leur passage. Quant aux termites, elles se distinguent des fourmis charpentières par leur corps plus rectangulaire de couleur plus claire et par leurs antennes droites. Pour construire leurs nids, les fourmis charpentières s’enfouissent dans le bois et creusent des galeries beaucoup plus longues que celles que font les termites. Si vous ouvrez un morceau de bois que vous croyez infesté de fourmis, vous pourriez déterminer quel insecte y a vraiment élu domicile en regardant la grosseur et la longueur des galeries. 

Par quoi les fourmis charpentières sont-elles attirées? 

Elles sont habituellement attirées par la nourriture et un accès facile. Les fourmis charpentières préfèrent les bois tendres, comme le pin. Elles aiment aussi le bois endommagé par l’humidité ou les champignons, car étant plus mou, il est plus facile à pénétrer. S’il y a eu un dégât d’eau dans le grenier ou la toiture, les fourmis charpentières pourraient être tentées d’y entrer si la nourriture se fait rare à l’extérieur ou s’il y a un nid à proximité. Les fourmis ouvrières sont chargées de patrouiller leur territoire afin de trouver de la nourriture pour la colonie, et elles peuvent facilement s’introduire par les portes, les fenêtres et les cheminées. 

Les fourmis charpentières peuvent-elles endommager la structure d’une maison? 

Les fourmis charpentières peuvent causer des dommages importants non seulement aux poutres de soutien en bois, mais aussi aux portes creuses et à la mousse isolante. Avec le temps, au fur et à mesure qu’elles agrandissent leurs nids, elles peuvent déformer les structures et même causer leur effondrement. Malheureusement, les fourmis charpentières peuvent passer inaperçues pendant plusieurs années avant que les dommages importants ne soient visibles, ce qui entraine souvent des réparations coûteuses. 

Comme les fourmis charpentières préfèrent le bois humide et pourri, leur présence peut indiquer un problème plus important associé à l’humidité, comme une toiture qui coule ou une mauvaise ventilation. Ces petites bestioles nuisibles ne risquent toutefois pas de provoquer l’effondrement de votre maison. Elles peuvent néanmoins affaiblir les poutres de soutien et les fondations ce qui peut favoriser les dégâts causés par les intempéries.

dommages structuraux causés à une maison par des fourmis charpentières

Comment faire pour trouver un nid de fourmis charpentières dans la maison? 

Si vous constatez la présence de fourmis charpentières dans votre maison, il est important de les éliminer le plus rapidement possible afin de minimiser les dommages qu’elles peuvent causer aux solives, aux poutres de soutien, aux fermes de toit et aux fondations. Si votre maison n’a pas été inspectée par un spécialiste en gestion parasitaire, ne vous en faites pas! Il est facile de trouver les fourmis charpentières, car elles ne cherchent pas à se cacher. Comme elles sont plus actives en soirée, c’est le meilleur moment pour les chercher. Voici les indices à surveiller : 

  • Les petits trous dans les panneaux de bois ou un mystérieux petit tas de sciure de bois. Les fourmis charpentières aiment bien creuser le bois dans lequel elles s’enfouissent, alors si vous cognez sur un cadre de bois et que l’écho que vous entendez vous indique qu’il semble vide, vous avez peut-être trouvé une colonie. 
  • Les endroits humides, y compris le bois autour des orifices accessibles de l’extérieur. Vérifiez les éviers (les fourmis charpentières sont attirées par la vaisselle sale) et les douches ainsi que les prises des appareils ménagers et les portes-fenêtres. Si vous découvrez des trous à des endroits qui étaient intacts auparavant, vous avez peut-être trouvé un point d’entrée. 
  • Les points d’entrée au ras du sol, comme les portes et les fenêtres installées à proximité de plantes ou d’arbres. Les fourmis aiment bien prendre le même chemin lorsqu’elles se déplacent, alors une fois qu’elles ont établi une route, elles vont toujours l’utiliser à moins d’en être empêchées. 
  • Bruissements. Les fourmis charpentières communiquent entre elles avec des bruissements, souvent lorsqu’elles sont dérangées ou s’il y a quelque chose près du nid. Frappez les murs pour voir s’il y a des zones creuses. Si vous entendez un bruissement, vous avez soit trouvé le nid d’une colonie ou il y en a une à proximité. 
  • Les fourmis elles-mêmes. Comme elles ne mangent pas de bois, elles doivent trouver de la nourriture ailleurs, et elles vont souvent sortir à la tombée du jour et lorsque le temps est frais. Elles se nourrissent d’insectes, de petits invertébrés (comme les araignées et les vers), de protéines et de sucreries. Bien que les fourmis charpentières apprécient les pucerons des plantes environnantes (à cause de la sève collante que ces petits insectes laissent sur les feuilles), elles dévalisent avec plaisir les armoires qui contiennent des collations et les boites de biscuits mal refermées. 
  • Des tas de fourmis mortes, de morceaux d’insectes, ou des ailes minuscules. Lorsque la saison des amours est terminée, les fourmis charpentières perdent leurs ailes. Elles se débarrassent des résidus qu’elles ne peuvent pas manger en les rejetant du nid à un point d’entrée. 
  • Des essaims de fourmis. Durant la période d’accouplement, les fourmis charpentières ont des ailes et elles se regroupent. Si vous trouvez un essaim de fourmis à l’extérieur de la maison (près d’un tas de bois ou d’un arbre mort), estimez-vous heureux et prenez les mesures nécessaires pour vous débarrasser de l’essaim. 

Contrairement aux humains qui n’hibernent pas, les fourmis charpentières vont passer l’hiver à l’intérieur si elles n’ont pas accès à une source de chaleur. Si vous cherchez une colonie en hiver, inspectez les endroits qui sont chauds et qui permettent à la chaleur de s’accumuler, comme les vides sanitaires ou les évents. 

Comment puis-je me débarrasser des fourmis charpentières? 

Il y a deux façons d’éliminer les fourmis charpentières de votre maison: le faire vous-même ou embaucher un expert.  

Éliminer soi-même les fourmis charpentières 

Si vous prévoyez éliminer vous-même les fourmis charpentières, assurez-vous d’avoir trouvé l’endroit précis où se trouve le nid de la colonie car vous devrez attendre quelques semaines avant d’être assuré que les fourmis sont parties. 

Voici quelques options que vous pouvez essayer : 

  • Sucreries et bicarbonate de soude. Si vous trouvez un nid, vous devriez être en mesure de l’éliminer en attirant les fourmis avec un mélange à parts égales (1:1) de sucreries (p. ex., du sucre ou de la confiture) et de bicarbonate de soude que vous placerez dans un plat peu profond. Placez le plat à un endroit où il est facile pour les fourmis de le trouver – le sucre va les attirer et le bicarbonate de soude va les tuer. 
  • Détergent à vaisselle et eau. Mélangez une solution de savon à vaisselle et d’eau (deux fois plus de savon que d’eau) et nettoyez votre maison comme vous le faites habituellement.
  • Huiles essentielles. Si vous aimez épousseter les surfaces, utilisez un mélange d’huiles essentielles dans une base d’huile naturelle.
  • Eau et vinaigre. Une autre façon de se débarrasser des fourmis de façon efficace et naturelle consiste à utiliser un mélange d’eau et de vinaigre en quantités égales. 

Évitez les pesticides pour insectes parce que ceux-ci peuvent également affecter de façon néfaste les membres de votre famille et vos animaux de compagnie. Par exemple, la pyréthrine, un extrait du chrysanthème, est un pesticide très apprécié qui tue les fourmis charpentières par contact. La pyréthrine raffinée est toutefois toxique pour les créatures aquatiques et peut provoquer des réactions allergiques chez l’homme, surtout chez les personnes asthmatiques.

main versant de l'huile essentielle dans un bol pour éliminer fourmis charpentières

Embaucher un expert en décontamination 

Si vous n’avez pas envie de faire la chasse aux fourmis et de les éliminer vous-même, vous pouvez toujours consulter un professionnel. Les experts en décontamination sont en mesure de localiser et d’éliminer les nids de fourmis charpentières de façon efficace sans endommager votre maison, et sans danger pour votre famille ou vos animaux domestiques. Comme ils peuvent éliminer la colonie de fourmis charpentières dès la première visite, vous n’avez pas à vous préoccuper d’une nouvelle infestation. 

Une place pour les fourmis et toutes les fourmis à leur place 

Comme la plupart des êtres vivants, les fourmis ont leur utilité dans le monde naturel. Elles éliminent les résidus que les plus grosses créatures ne touchent pas, décomposent le bois et les autres débris, et servent de friandise aux petits mammifères qui aiment les portions minuscules de protéines. Toutefois, elles peuvent également être destructrices car elles sont capables d’affecter la stabilité d’une maison ou d’un bâtiment. Si vous croyez avoir une infestation de fourmis charpentières, faites appel à un professionnel certifié qui pourra vous aider à régler le problème. 

Vous êtes à la recherche de conseils concernant d’autres problèmes de décontamination? Consultez notre blogue et renseignez-vous sur les risques de la vermiculite, sur la façon de prévenir l’humidité dans les vides sanitaires et comment éliminer les moisissures de votre maison.

Guide de rénovation de cuisine

L'étape cruciale en rénovation? La planification. Apprenez tout sur la cuisine avec ce guide et planifier votre rénovation avec succès.

Merci d'avoir téléchargé notre guide.

Par Anthony Granziol

Rédacteur pigiste et éditeur universitaire, Anthony Granziol s’intéresse aux mots, à la manière dont les gens communiquent, et aux raisons pour lesquelles nous disons ce que nous disons. Il détient un baccalauréat en anglais et un diplôme en travail social. Ses études lui ont donné un point de vue unique sur les manières d’aider les gens et le monde que nous partageons. Quand il n’est pas plongé dans des articles, des essais, des blogues ou des livres, on le retrouve en train de faire des promenades avec son fils, de cuisiner pour sa famille ou de peaufiner des textes pour les rendre plus clairs et expressifs, tout en conservant leur signification d’origine.