L’inspection et la maintenance de votre toiture 

inspection de toiture

Tous les entrepreneurs vous le diront: la toiture est l’élément le plus important de votre maison. Si elle n’est pas en bon état, ou pire encore, si elle a été mal construite, vous ferez face à des infiltrations d’eau, à de la moisissure. Le revêtement d’une toiture requiert une attention régulière pour atteindre sa durée de vie maximale. Nos expertsen toiture ont dressé pour vousune liste d’éléments à surveiller pour faire l’inspection de votre toiture, ce qu’il faut faire pour entreprendre sa réparation ou quand elle doit simplement être changée. Sachez que cet article est présenté à titre informatif, puisque RénoAssistance n’offre pas l’inspection de toiture ou les réparations mineures, seulement sa réfection complète avec nos Entrepreneurs Vérifiés en 53 points. 

Inspecter sa toiture: les éléments clés  

L’inspection de la toiture est très simple à accomplir. Une inspection visuelle suffit souvent pour identifier quelques problèmes potentiels — que vous pouvez réaliser vous-mêmes! L’Association des Maîtres Couvreurs du Québec (AMCQ) recommande une inspection deux fois par année, avant le gel et après le dégel. Si le toit est visible à partir du niveau du sol ou est accessible de façon sécuritaire, voici une liste de choses à vérifier:  

  • La toiture semble-t-elle avoir gonflé à un ou plusieurs endroits? 
  • Y a-t-il présence de débris, de branches ou de feuilles? 
  • Les drains et les gouttières sont-ils obstrués ou en mauvais état? 
  • Y a-t-il des clous qui sortent de la toiture? 
  • Y a-t-il des solins qui paraissent abîmés? 
  • Les joints de scellement sont-ils craqués? 
  • Le bardeau a-t-il tendance à fléchir? 
  • Y a-t-il présence de taches, de matières organiques ou de moisissures? 
  • L’eau s’accumule-t-elle sur la toiture pendant plus de 48h après une pluie abondante? 

Si vous remarquez quelque dommage qu’il soit, appelez un professionnel pour la faire inspecter en profondeur pour comprendre quels sont les dégâts! Pour éviter bien des coûts à la suite d’infiltrations d’eau, n’attendez pas que votre toiture ressemble à ceci avant de la changer:  

bardeaux de toiture endommagés

L’entretoit, ce grand oublié de l’inspection de toiture 

Difficile d’accès (et peu accueillant), l’entretoit, communément appelé grenier ou comble, est souvent oublié lors des inspections. Quand vous l’effectuez, profitez-en pour y jeter un œil aussi! Si votre entretoit est accessible et sécuritaire, notamment si vous y avez aménagé une pièce, on se pose les questions suivantes: 

  • Est-il humide? Y a-t-il présence d’odeurs fortes ou anormales? 
  • Certaines fermes de toit (la structure de la toiture, la charpente) sont-elles affaissées ou semblent-elles précaires? 
  • Y a-t-il de taches, de champignons ou de moisissures visibles? 
  • Après une pluie abondante, y a-t-il des traces d’eau sur les matériaux? 
  • Les matériaux isolants (laine minérale, uréthane, etc.) sont-ils en bon état et bien en place? 

Vous avez répondu oui à l’une de ces questions sur l’inspection de l’entretoit? 

Votre entretoit manquepossiblement deventilation(un des éléments les plus importants pour votre toiture) ou encore votrerevêtement est peut-être en mauvais état. Il vous faudrait donc faire inspecter le tout par un professionnel pour limiter les dommages et une montée des coûts. 

L’inspection des murs et des plafonds 

Vous vous demandez sans doute ce que viennent faire vos murs et vos plafonds dans l’inspection de votre toiture, mais leur vérification est tout aussi importante. L’aspect extérieur de la toiture n’est pas la seule indication de possibles dommages. Quelques points sont indispensables à vérifier à l’intérieur de votre maison ainsi que sur vos murs extérieurs. Ils vous diront si vous êtes victimes d’une infiltration d’eau venant de votre toit: 

  • Taux d’humidité élevé dans la maison; 
  • Craque dans vos murs intérieurs; 
  • Tâche d’eau sur vos murs intérieurs; 
  • Peinture qui gonfle sur votre plafond ou vos murs; 
  • Finis déformé sur vos murs extérieurs; 
  • Détérioration du revêtement extérieur au niveau du toit. 

Si vous voyez l’un de ces éléments, il vous faudra remédier rapidement aux dommages. S’il y a une infiltration d’eau assez importante pour s’attaquer à vos murs, vous devrez sans doute changer votre toiture au complet. 

Toiture endommagée par le vent  

Les grands vents ne se font plus rares et leur fréquence, comme leur force augmenteront dans les prochaines années. Les dommages à nos toitures seront donc plus réguliers, ce qui augmentera par la suite les risques d’infiltrations d’eau importantes à la prochaine pluie.   

Même s’il ne pleut ou ne grêle pas, les grands vents peuvent endommager votre toiture en créant des points de tension à certains endroits et les affaiblir. Si les bardeaux sont mal posés ou si le vent peut pénétrer en dessous de ceux-ci, il peut tout simplement les arracher. Si un bardeau devient manquant, il en suffira de peu pour que d’autres suivent.  

Dans le cas de membranes (en élastomère, TPO ou EPDM) posées sur les toits plats, elles sont aussi à risque de se faire arracher lors de période de grands vents que les bardeaux (oui, oui!) si elles n’ont pas été correctement installées et entretenues.  

Lorsqu’une toiture est endommagée par le vent, qu’elle soit plate ou en pente, il est impératif de la réparer ou de la changer le plus rapidement possible. Sans réparation immédiate, vous courrez la chance d’avoir une infiltration d’eau et de la moisissure. 

inspection entretoit avec puit de lumière

Les vices cachés à l’achat d’une propriété  

Si vous venez d’acheter une maison ou un immeuble commercial, et ce, même si vous avez fait inspecter la propriété par un professionnel, vous pourriez faire face des vices cachés. Une toiture endommagée, mal entretenue, une membrane mal installée ou encore mal construire est une bien mauvaise surprise pour de nouveaux propriétaires. En effet, 15% des vices cachés sont des problèmes reliés aux toitures au Québec. Dans le cas où vous êtes victimes d’un vice caché après l’achat d’une propriété, plusieurs moyens existent pour vous venir en aide. Éducaloi a mis à votre disposition une liste d’étape à suivre si vous vivez une telle situation. 

L’entretien de sa toiture  

Entretenir sa toiture peut allonger la durée de vie utile de celle-ci considérablement et vous sauvera beaucoup d’argent à long terme.  

Nettoyer ses gouttières

Il est important de vider ses gouttières une fois les feuilles d’arbre tombées pour éviter qu’elles coincent le tuyau de descente pluviale et qu’elles se brisent. L’entretien se fait rapidement et empêche des débordements d’eau, des dommages potentiels à la toiture, ainsi qu’aux gouttières. 

Il suffit d’avoir une échelle assez longue pour atteindre votre gouttière sécuritairement (ne l’accotez pas directement sur votre gouttière pour éviter de l’endommager), des gants, une truelle de jardin au besoin et un peu de temps de libre. Si vous ne pouvez faire le nettoyage de votre gouttière vous-mêmes, sachez qu’il existe des services pour vous venir en aide à ce niveau. 

La Société d’Habitation du Québec propose de commencer par la section à proximité du drain, pour ensuite faire le reste de votre gouttière. Pour le tuyau de descente pluviale, il suffit de le détacher du toit et de le nettoyer en profondeur avec votre arrosoir. Une fois cette étape terminée, bouchée l’extrémité du tuyau de descente pluviale et remplissez-le d’eau pour voir s’il n’a pas de fuites. Vous pouvez ensuite vérifier la fixation des crochets, l’emboîtement des parties de votre descente pluviale, les raccords, etc. Vous pourrez ainsi faire les réparations si besoin! 

Déneiger sa toiture 

Les bordées de neige sont sans pitié pour nos pelles. On déneige notre entrée, notre voiture, notre cours, mais une chose qu’il ne faut pas négliger est bien le déneigement de sa toiture! Si vous laissez la neige s’accumuler et qu’une tempête frappe votre région avec plusieurs centimètres supplémentaires, il se peut que votre charpente ne puisse pas soutenir tout le poids et que cela occasionne des dommages. 

Il n’est pas recommandé de déneiger vous-mêmes votre toiture, surtout si elle est en pente, vu les dangers que cela peut représenter. En effet, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) conseille fortement de faire appel à des professionnels pour le déneigement de sa toiture. Si toutefois vous décidez de la déneiger vous-mêmes, assurez-vous de laisser une petite couche de neige sur votre toit afin d’éviter d’endommager les bardeaux avec votre pelle.  

Démousser sa toiture  

Il arrive qu’une couche de mousse se forme sur votre toiture, mais n’ayez crainte, elle aussi simple à enlever que la neige. Cependant, le meilleur moyen de guérir c’est… de prévenir! Si votre toiture est sous un ou plusieurs arbres, les risques que de la mousse s’invite sur votre toit sont plus grands. CAA Québec conseille d’installer un fil ou une bande de cuivre ou de zinc sur le faîte de votre toit. Avec les pluies, il rouillera et celle-ci s’occupera de faire couler l’oxyde de cuivre sur toute la surface. Cela rendra votre toiture inhospitalière pour la mousse.  

Toutefois, lorsque la mousse prend d’assaut votre toit, il vous faudra effectuer un nettoyage avec votre boyau d’arrosage standard. Éviter d’utiliser un boyau à pression, car il pourrait sérieusement endommager vos bardeaux. Dans le cas où il y a beaucoup de mousse, vaporiser un produit anti-mousse dilué sur toute la surface de votre toit devrait suffire. La mousse ne tombera cependant pas d’elle-même, il vous faudra donc rincer votre toiture avec votre arrosoir. Les produits anti-mousses sont multiples et vous seront proposés dans n’importe quelle quincaillerie. Toutes ces options sont possibles à faire vous-mêmes, mais à condition que vous puissiez accéder à votre toiture sécuritairement. 

Rénover ou changer sa toiture?  

La première question à répondre avant de penser à changer sa toiture ou simplement y faire des réparations est à savoir si la toiture a atteint sa fin de vie utile. Une toiture qui a atteint sa durée maximale de vie devrait être remplacée, puisque les coûts de réparation engendrés par des infiltrations d’eau sont souvent bien plus importants que le coût d’une nouvelle toiture. Voici, à titre indicatif, les durées de vie moyennes de différents types de toitures: 

Type de toiture  

Durée de vie  

Bardeaux d’Asphalte  

15 à 25 ans  

TPO et EPDM  

25 à 30 ans  

Membrane Élastomère  

20 à 30 ans  

Multicouche (Gravier et Bitume)  

15 à 30 ans  

Tôle  

50 ans et plus  

Ardoise  

75 à 150 ans  

Les durées de vie indiquées correspondent à des toitures entretenues régulièrement. Dans le cas où un remplacement est nécessaire, assurez-vous de faire affaire avec un couvreur professionnel. Sans facture d’installation, vous pourriez perdre la garantie offerte par le fabricant. Pire, votre assureur pourrait refuser de vous rembourser en cas de sinistre.  

Est-ce que votre toiture est toujours sous la garantie légale fournie par votre entrepreneur lors de sa réfection ou de sa construction? Si oui, contactez cet entrepreneur et à la suite de l’inspection il vous conseillera sur les travaux à accomplir. Si une réfection de toiture s’avérait nécessaire avant la durée de vie normale de votre toiture, sachez que la garantie légale pourrait peut-être alors s’appliquer.  

travailleurs couvreurs qui installent une toiture en pente

Quand faut-il changer sa toiture?  

Lorsque votre toit présente des signes d’usure indéniables, que votre facture d’électricité augmente anormalement ou qu’il arrive à la fin de sa durée de vie moyenne, il est fort probable qu’il soit temps de le remplacer. 

Déjà, si les dommages sont répartis sur plusieurs sections de votre toit, il peut s’avérer plus avantageux de le refaire complètement que d’effectuer les réparations, car la différence de coûts n’est parfois pas si grande. 

N’oubliez pas qu’au Québec, on évite de refaire sa toiture en hiver. Les bardeaux d’asphalte ont tendance à se raidir dès que la température descend sous la barre des 10 degrés Celsius, ce qui les rend moins malléables, donc difficiles à installer. 

Quand faut-il réparer sa toiture?  

Il est recommandé de réparer sa toiture dès que des bris ont été décelés. En plus d’une inspection visuelle régulière, différents signes avant-coureurs permettent de savoir que votre toiture nécessite des réparations: 

  • Odeur âcre d’humidité 
  • Taches brunes au plafond 
  • Écoulement d’eau lors de pluies abondantes 

Il est alors impératif de faire réparer votre toiture rapidement afin d’éviter le vieillissement prématuré de votre demeure et les risques pour la santé. 

En effet, les infiltrations d’eau occasionnent non seulement de l’usure à la structure de votre bâtiment, mais deviennent également une source parfaite pour la prolifération des moisissures. Celles-ci peuvent occasionner des problèmes de santé importants aux occupants de la maison. 

Rassurez-vous, il est toutefois possible que vous n’ayez que de menus travaux à effectuer pour remédier à la situation, ce qui limiterait par le fait même les coûts s’y rattachant. 

Faire un bon entretien de sa toiture est un gage d’économies!  

L’entretien de votre toiture est un élément clé pour maximiser sa durée de vie utile, mais aussi vous éviter des frais en réparations et rénovations superflues. Prendre le temps de faire une inspection de toiture en profondeur ou d’engager un couvreur professionnel pour le faire assure le maintien de la valeur de votre propriété.